Big Lips.

lipsL’enfance est cruelle et ce n’est pas moi qui vais contredire cette réalité. Quand j’étais plus jeune ( comme tous les jeunes ) on remarquait tout de suite ma différence. Ma couleur de peau, mes cheveux. Ça encore ça allait. Mes amis soulignaient que je n’avais pas les même cheveux qu’eux, c’étaient des européens, c’est normal. Un jour, des enfants d’une autre classe que je ne connaissais pas mais qui connaissait des élèves de ma classe vinrent me faire une remarque qui me blessa.

C’était à propos de mes lèvres.

Ils disaient que j’avais des lèvres énormes. Ils se mettaient à faire des grimaces avec leurs lèvres pour s’épaissir la bouche en disant que c’était moi.

Ce fut mon premier complexe.

C’est drôle comment la méchanceté peut changer du tout au tout l’image que vous avez de vous même. Comment un commentaire mauvais peut vous gâcher le moral et vous faire douter de vous même.

Je n’avais pas d’idée définie sur mon corps, mon visage ( comme tous les enfants ). Je savais que j’étais différent des autres mais ça s’arrêtait là. Mais depuis ce jour où ces mauvaises personnes avaient décidé de faire de moi un complexé des lèvres lippues, je devenais par la même occasion un complexé tout court.

Je me souviens qu’une fois rentré chez moi, je me mis devant le miroir de la salle de bain pour regarder ces lèvres qui m’avaient causées tant de honte. Ce fut la première fois que l’épaisseur des lèvres devinrent importantes pour moi, un vrai sujet tabou qui allait me blesser par la suite. Sur le moment, devant ce miroir, mes lèvres ne me paraissaient pas aussi énormes que ça en y pensant. Mais il était vrai que mes lèvres n’étaient pas aussi fines que celles des autres, elles devaient forcément attirer l’attention de pas leurs tailles. Quelque part, ce qu’avait dit ces gamins n’étaient pas totalement faux. J’étais donc une personne condamnée à être ridicule et moche avec ces lèvres hors normes. Selon eux.

Quelques années plus tard, au collège, mes lèvres devenaient un sujet récurent pour les autres élèves de ma classe et parfois même pour les élèves du collège tout entier. Pourtant, je n’étais pas le seul à être d’origine africaine et à avoir des lèvres lippues. Mais pour une raison que j’ignorais, mes lèvres étaient celles qui attiraient le plus l’attention que celles des autres. Je me rappelle qu’il y avait un garçon qui avait des lèvres plus épaisses que les miennes, sauf que lui personne ne l’embêtait avec ça.

Les railleries se faisaient devant comme derrière moi mais j’étais totalement indifférent. Une jour, une anglaise, qui allait devenir une de ces filles jolies et donc très populaires, vint dans ma ville et donc dans mon collège. Le hasard fit que je devins un de ces amis le plus proches pour le plus grand malheur des autres garçons. J’avais l’impression d’être comme dans ces films historiques où une princesse toute puissante était convoitée de tous les jeunes hommes du royaume et que j’étais un de ses confidents qu’il fallait aborder pour avoir une chance d’attirer l’attention de la princesse.

Je me souviens qu’étrangement les garçons les plus populaires, qui voulaient avoir une chance d’aborder mon amie, me considéraient avec toutes leurs bandes. On me tenait la porte, on me laissait passer à la cantine pour que je puisse me servir le plus rapidement possible ( oui, oui !! ) sans compter les privilèges quand j’accompagnais directement mon amie. Comme dans les séries américaines, quoi.

Pour revenir à mes lèvres, je continuais à avoir certaines remarques jusqu’à ce qu’un jour mon amie anglaise les fit tous taire en me disant qu’elle aimait mes lèvres et qu’elle m’adorait à cause de ça parce qu’au moins j’étais original. Elle me compara aux plus grandes stars qui avait des lèvres épaisses ou lippues : Jay Z, Beyoncé, Rihanna et plein d’autres artiste. Je me souviendrais de ce silence qui marquait pour moi le début d’un vrai changement.

Je vous disais que le pouvoir d’une parole mauvaise pouvait vous déstabiliser et ce même pour le restant de votre vie. Mais une belle parole a le même pouvoir et même plus. Ma perception des lèvres ne fut plus aussi mauvaises. Je gardais quand même une certaines complexité mais elle se changea très vite quand j’eus ma première relation amoureuse. Cette personne adorait mes lèvres. Au début je trouvais ça ridicule la manière avec laquelle elle s’extasiait avant, pendant et après qu’on se soit embrassé. Puis, je trouvais ça adorable. Ça me permettait de changer complètement d’idée sur les lèvres et de me dire qu’on ne peut pas avoir tous des lèvres fines.

Et puis, les lèvres fines sont-elles aussi parfaites qu’on le dit ? Bien sur, elles sont moins  » hors normes  » mais je trouve qu’elles ne valent pas mieux que de bonnes lèvres lippues ou épaisses sans entrer dans la vulgarité. Les stars comme les actrices en sont folles, elles aimeraient avoir des lèvres plus épaisses pour mieux se maquiller, etc … Ce n’est pas pour rien qu’elles vont voir leur chirurgien pour certaines.

Auparavant, je m’étais promis d’aller voir un chirurgien pour m’amincir les lèvres mais en voyant le résultat de la chirurgie sur certains visages, j’ai changé d’idée très vite. Maintenant, j’aime mes lèvres en plus je ne me sens plus aussi complexé que ça. C’est pour cela que l’enfance est vraiment cruelle parce qu’elle vous fait vivre des situations qui peuvent vous gâcher à jamais votre vie. Mais il mieux de vivre certaines expériences à cet âge qu’en étant adulte. Vous imaginez si je le vivais maintenant ? Quelle angoisse !

Avez-vous eu ce genre de complexe ? Comment vous en êtes vous sorti ?

 

2 réflexions sur “Big Lips.

  1. Bonjour, je tenais premièrement à souligner la qualité de ton blog. Les textes, les illustrations et photos sont tous très qualitatifs. On entrevoit le travail accompli afin de garder ton lectorat intéressé.

    Concernant ton article, je me rappelle avoir vécu le même genre de remarques malheureuses sur mon physique (mes lèvres, mes courbes, mes cheveux, ma couleur…) et je me souviens à quel point il était dur pour moi d’être différente. Avec le temps j’ai appris à honorer et chérir ces différences qui sont constitutives de mon « unicité ». Alors que beaucoup ont souffert de ces exclusions pour cause de non conformisme, aujourd’hui ces différences sont « trendy » ! Allez comprendre ! Je m’en suis sortie en apprenant à considérer commes des atouts ces points que les gens autour de moi ont fini par considérer être également des atouts. C’est peut-être cela après tout, s’accepter afin de nous rendre acceptable auprès des autres ?

    Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s