My Tumblr Life, part 1.

tumblr_md2n6dLqqF1rfgfeyo1_500

Je vous raconte comment je suis devenu totalement fan et addicté à Tumblr. J’ai deux blogs sur Tumblr, Fashion Inquisitor ( anciennement Young Lington ) qui est mon premier blog dont je parlerais ici, et The Fashion Mellow qui est un blog de street style ouvert en novembre dernier dont je parlerais dans un autre article qui sera la suite de celui-ci. J’espère que avez du temps pour le lire et qu’il vous plaira.

J’ai découvert Tumblr il y a maintenant un ans et demi de cela. J’ai une amie qui y est aussi et elle m’en parlait fréquemment en me louant l’efficacité de ce réseau social qui avait la particularité de vous renseigner sur tous vos centres d’intérêt. Moi, dubitatif, je l’écoutais avec un peu de désintéressement. J’avais déjà un compte Facebook, un compte Twitter, j’avais eu un compte sur Myspace sans compter que j’avais des comptes par ci et là que j’avais ouvert sur des sites internet par un intérêt momentanée mais que j’avais délaissé par la suite.

Les réseaux sociaux et leur soit disante faculté de s’ouvrir au monde et de  » communiquer  » aisément ne m’était plus étrangères. Cette phrase est écrite sur le ton de l’ironie parce que, je pense que vous le savez aussi bien que moi, les réseaux sociaux ne sont totalement des outils qui vous permettront de vous  » ouvrir  » aux autres, d’être une personne sociale et d’échanger. D’une certaine manière si, mais on oublie vitre que le premier échange qu’on pourrait avoir, l’acte de sociabilité qu’on pourrait pratiquer c’est de parler avec les gens qui vous entourent au quotidien et qu’on néglige. Sa famille, les amis d’un jour, son voisin, la personne âgée qui vit dans le même immeuble que vous, bref, des vrais gens.Avec nos amis habituels, c’est fait. On échange. On échange même parfois beaucoup trop.

Pour revenir à ce dont je parlais avant, c’était que je connaissais l’univers des réseaux sociaux. Je n’avais pas besoin qu’on me dise ce qu’apportait ces nouveaux moyens de communication. Sceptique, je lui promettais de faire un rapide tour dessus, histoire de voir de quoi ça avait l’air. Le lendemain passa sans que je fasse ce que j’avais promis. Un autre jour passa, le suivant et ainsi de suite.

Tenace, mon amie continuait de temps en temps à en parler. Elle racontait ces fameux gifs qu’elle voyait sur Tumblr et qui, d’après ce qu’elle me racontait, avait le don d’être drôle. Je riais à ce qu’elle me racontait sur ces images animées qui montraient des moments comiques très courts d’un épisode d’une série, d’un film ou d’un montage fait par un pro de l’informatique, avec la phrase écrite comme en sous-titrage ou une autre décalée de notoriété publique.

Ce n’est qu’un mois plus tard, un samedi après-midi, que j’entrais sur la page d’accueil de ce réseau social qui, sans le savoir, allait faire mon bonheur.

Après quelques clics me présentant le réseau, l’envie d’ouvrir un blog ce faisait sentir. C’était après avoir ouvert celui-ci mais sur une autre plateforme et en voyant écrit sur le bouton  » Ouvrir un blog  », j’avais comme le sentiment de trahir mon premier blog. Mais en me raisonnant, je me disais que ça n’allait pas être le même blog que le premier et que de toute manière je ne faisait que découvrir Tumblr. Je pouvais de toute manière le fermer ( Ha ! Si on m’aurait dit que je n’allais pas du tout le fermer un an et demi plus tard, j’aurai dit à cette personne d’arrêter de faire des blagues douteuses ).

J’ouvrais enfin mon  » blog  » sur Tumblr et pour qu’il y ait comme un continuité, je décidais de l’appeler aussi Young Lington. Je décidais que ça n’allait être qu’un simple blog de photos et d’images inspirantes qui allait être une expression totalement imagée de mes sujets que le vrai et l’authentique Young Lington, mon premier blog. Après quelques photos postées, je me décidais de me faire des amis et de voir ce qu’il y avait d’aussi captivant dans ce réseau. Centres d’intérêt ? La mode, la bouffe, l’art, la musique et un peu de sport pour compenser avec la bouffe. Je commençais à ajouter des  » amis  » comme ci, comme ça. Je commençais à découvrir des photos étonnantes. Les photos de mode étaient celles qui m’intéressaient le plus.

Je commençais à visiter certains blog de mode et je trouvais des photos aussi belles, qu’inspirantes et révolutionnaires. Des photos de défilés que même certains magazines n’avaient se trouvaient là, des close-up ( comprenez photos de détails ) montrait de plus près une collection, un bijoux, un maquillage. Je découvrais le monde du gif. Son principe et son but étaient plutôt réussi et on pouvais très devenir accro à certaines d’entre elles comme celle-ci qui est parfait pour écrire un message dans lequel vous écrivez une message où vous vous la pétez ou quand vous dites une phrase digne d’un philosophe.

tumblr_miw02mxNAB1qivigxo1_400Tentez, vous comprendrez.

Les reblog étaient plutôt fréquents sur mon blog. Au début, j’en étais fier parce qu’il y avait tous ce qu’il m’intéressait, tout ce que je trouvait digne d’être reblogé et de figurer sur mon blog, extension de mon blog de mode. Mais au fur et à mesure du temps, j’étais fatigué et usé de prendre ce que d’autres avaient pris avant moi et que d’autres prendraient après moi. D’autant plus que sur Tumblr, quand on aime ou quand on rebloge des photos qui sont sur votre blog, vous avez une notification qui vous dit le nom de la personne qui a appuyé sur j’aime ou sur rebloger. Comme un peu les notifications sur Facebook. Sauf que je n’en avais pas beaucoup, ni même beaucoup d’abonné. Comme tous bloggeur, enfin vrai bloggeur avec un vrai blog de mode comme ici, on aime être la source, le modèle d’inspiration dont tout le monde s’inspirera et je n’avais pas l’impression de l’être sur ce Tumblr.

Aimer et rebloger les photos les plus belles, suivre un peu comme un mouton certains blogs qui avaient l’orgueil de mettre avant tout le monde une photo de défilé, d’un mannequin vous faisant la grimace ou d’une tarte tellement belle qu’on aimerait se la faire tout de suite, me gênait un peu et me bloquait dans mon inspiration. Je décidais de changer et de refaire mon blog. Un peu comme ce que j’ai fait ici, en changeant ma plateforme et en atterrissant sur WordPress. Sur mon Young Lington Tumblr, je décidais de ne plus rien reblogé, de ne plus rien piquer sur les autres blogs. Je décidais d’être LA source, le modère d’inspiration et de faire ce que je fais un peu ici aussi, parler de ce que je veux et aime. Sauf que sur Tumblr, ça allait devenir uniquement un lange visuel avec des photos.

Depuis longtemps maintenant, j’avais des tonnes d’images que je gardais pour les regarder dans mon lit avant de dormir, des tonnes de magazines avec des éditoriaux que je rêvais de montrer autour de moi sauf que je ne savais pas comment. C’était le moment de les montrer peut-être, je me disais. Je commençais un peu timidement, un peu nonchalemment sans trop savoir où ça allait me mener. Petit à petit, ça a fait son effet et je commençais à me retrouver avec de plus en plus de personne qui me reblogais pour ce que je mettais. Puis sans trop m’en rendre compte, je devenais de plus en plus visité, mon nombre d’abonné augmentais de jour en jour sans trop comprendre comment, ni pourquoi. Cela m’encourageait à mettre des photos toujours plus belles, des éditorials qu’on avait pas vu encore sur Tumblr.

Des blogs étaient connus pour avoir les éditorials les plus beaux, d’autres n’avaient que des photos de street style, d’autres encore des photos de mannequins femmes et d’autres des mannequins hommes. Je les suivais, certains me reblogaient. C’était le top du top. Puis je me suis rendu compte que les photos que je faisais pouvait aussi être blogés sur Tumblr. Elles pouvaient avoir une nouvelle vie. C’est ce que je me décidais à faire.

To be continued …

PS: Le gif que j’ai eu avec Obama, je l’ai trouvé sur ce tumblr, ici. Marrant, non ? Elle a fait un succès le jour de sa réélection.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s