Having A Fast Life.

IMG_1962 copieOn a pas toujours ce qu’on veut. Même ceux qui sont contentés désirent toujours plus que ce qu’ils ont alors à plus forte raison, nous, les simples et pauvres gens.

Qui n’a jamais voulu avoir une vie mouvementée, dans le bon sens du terme ? Une pleine et remplie de bonnes choses, de choses qu’on aime et qu’on a toujours voulu avoir ?

Plus jeune, on s’est tous rêvé en super stars, en vedette du cinéma ou de la musique ou d’un autre domaine qui nous a plu. On a tous rêvé devant notre télé en voyant la maison de certaines de ces personnes dont on aimait se comparer en se promettant d’être comme ces dernières. Même la personne la plus simple et humble souhaite avoir un mode de vie meilleur que ce qu’elle a actuellement, aussi apaisante et douce soit elle.

On s’ennuie tous et ce sont dans ces moments que l’envie d’avoir de quoi nous occuper se fait le plus présent.

Moi qui vit en banlieue proche de Paris, j’ai longtemps été dans ce cas. Je passais un temps fou devant ma fenêtre à essayer d’imaginer ce qu’était la vie parisienne. Ce que ça devait être de réveiller le matin et de savoir qu’on était à 15 minutes de tout, sans avoir à se demander comment rentrer. J’imaginais ma vie actuelle et future dans cette ville ou dans une autre comme Londres. J’aurais bien aimé sortir tous les soirs, écumer tous les cafés les plus côtés, boire en côtoyant les milieux huppés de la capitale en me prenant aussi pour une personne de haut rang.

Mais la réalité d’une vie plate et vide, tournée vers une fascination pour la mode, revenait aussitôt et me rappelait avec aigreur l’ennui. Pour moi, s’ennuyer tous le temps devait être un mauvais sort à conjurer avec une vie entourée de gens, les meilleurs.

Sont venus les temps où je pouvais sortir tout seul ou avec des amis. Paris et la vie s’ouvrait à moi. C’était grandiose, je voyais et touchait ce à quoi j’avais longtemps rêvé parfois avec tristesse. À moi les restaurant chics, les sorties dans les musées, les balades dans les jardins, les virées shoppings et les rencontres. Retourner chez moi était un vrai supplice, j’avais l’impression de perdre de ma coolitude que j’avais durement gagné. Il fallait sortir tout les jours presque et tout le temps.

Mais avec le temps, les premières ardeurs s’estompent et j’ai commencé à me sentir ridicule à toujours vouloir sortir. Paris était et est toujours l’objet de mes plus grands fantasmes dans le rêve d’une vie que je souhaite remplie et passionnante, mais il fallait retrouver le calme et la quiétude que j’avais autrefois rejetée.

Maintenant, la vie n’est plus tout à fait celle que je m’étais imaginée plus jeune. Je la veux toujours aussi épanouissante en faisant ce que j’aime, comme vous écrire. Mais je sais maintenant qu’il ne faut pas se plonger la tête la première dans l’agitation parce qu’elle n’est pas éternellement satisfaisante. C’est l’erreur de bien des personnes qui ont malheureusement connu l’envers du décor et connu de bien sombres heures.

Il faut allier l’agitation et la quiétude, ensemble. Comme la nature de l’Homme, il n’y a pas que d’un côté le bien et le mal. Il y a les deux et la contrebalance de l’un influence l’autre. Mais il est à nous de savoir laquelle est celle que l’on préfère et faire en sorte que le côté qu’on a choisi soit celui qui nous guide. En parlant d’un des côtés à choisir, je dit le bien.

La vie n’est pas que mouvementée ou calme. Elle est les deux à fois et il faut savoir aller de l’un à l’autre pour trouver un équilibre.

PS: Sur la photo, c’est Dree Hemingway et son copain qui se rendaient en courant pour le défilé Printemps-Été 2013 de Balmain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s