Wearing New Things

Manteau Alexander McQueen inspiré de la collection McQ F/W 2012 lors de la Fashion Week de Londres.

Un jour, je demandais à un de mes amis amoureux de la mode pourquoi il aimait toujours acheter toutes les nouvelles collections de ses marques préférées ( The Kooples, Zara, Costume National, D&G, Calvin Klein et bien entendu Jean Paul Gaultier ).

Je comprenais très bien le besoin de renouveler sa garde robe afin de rester dans la tendance et de ne pas passer pour un gros paumé auprès de ses collègues. Mais en dépit du fait qu’il devait veiller à sa réputation de grand sapeur professionnel ( il travaille dans la mode ), je me demandais ce qu’il y avait de si excitant d’avoir la nouvelle jupe de chez JPG ou les nouvelles chaussures qu’on avait remarqué chez Costume National ou encore de porter une seule fois ce manteau brodé chez D&G.

Il me répondait qu’au delà de toujours tout acheter, il y avait ce qu’il appelle la passion de la mode dans son sens le plus pur. C’est alors qu’il me demanda si moi aussi j’avais cette passion de la mode, non pas juste le fait de savoir les tendances, les couleurs à occulter et celle à porter en long, en large et en travers. Est-ce-qu’au delà de porter une marque, je donnais un sens à celle-ci pour qu’en me voyant on admirait mon allure et mon style avant de reconnaître le designer ?

Lui, il le faisait et j’avais déjà remarqué qu’à chaque fois que je sortais avec lui dans la rue, les passants avaient cet air ébahi en le voyant porter avec intelligence et dignité ce qu’il avait au corps avant de jeter un regard de haine. Il pouvait mettre ce qu’il voulait, quand on l’abordait la première chose qu’on lui disait, c’était :  » Quelle classe !  » ou  » Tu es vraiment bien habillé aujourd’hui  » ou encore  » Monsieur Élégance est là  » avant les traditionnels  » C’est quelle marque ? C’est qui le designer ? Noooooooon ! Tu portes ce manteau de chez Versace ?!!  »

Quant à moi … Je ne m’étais pas posé la question parce que ma passion de la mode correspondait justement à ça : connaître les tendances, ce qu’il faut porter ou pas en l’adaptant avec son style personnel. Mais quant à l’amour de la mooooode ! … Je sais que cela correspond à l’identité de l’Homme qui a besoin de se vêtir et surtout de transcrire en langage visible ses sentiments, sa personnalité et un peu de son histoire.

Lorsque je fais mon shopping, je fais bien sûr attention à ce que j’ai vu dans les défilés et les magazines afin d’acheter tendance mais sans toujours vouloir transcrire mon histoire, ma personnalité ou encore pire faire passer un message. Bien sur, mon budget n’est pas illimité comme certains mais juste avoir du neuf et du style sur mon corps me suffit ( enfin … ). En plus, comment transcrire son histoire avec de la couleur, du cotton, du cuir et des imprimés ?

J’ai essayé de me connaître un peu plus dans ma passion pour la mode en essayant de voir si j’étais capable d’endosser sur mon dos des heures de travail pour créer et confectionner cette pièce qui fait son tout dans une collection, sans toutefois faire attention à son apparence. Il faut se focaliser sur le toucher, la sensation et parfois même  » l’odorat  ». C’est très simple, il suffit de voir les maisons et designer qui nous attire le plus. Parce qu’au delà d’une collection, d’un défilé, d’une campagne de publicité, il y a toujours la personne du designer qui est le moteur en matière d’attractivité.

Il suffit de poser la question à un professionnel de la mode, sur l’univers d’une marque et vous verrez qu’il fera forcément allusion au designer, sa personnalité, s’il aime ou pas.

La passion de la mode est forcément tournée vers les relations humaines. On ne s’en rend pas forcément compte, mais c’est quand même un designer avec son équipe qui à chaque saison, chaque défilé, chaque publicité, doit toucher un grand nombre de personne possible et ce dans le monde entier.

Si Karl Lagerfeld n’était pas apprécié, malgré sa manie de se décrire comme quelqu’un de difficile à vivre, pour sa personnalité mystérieuse et son look, ses collections pourraient être les plus belle d’une saison de Fashion Week mais les journalistes et les magazines en parleraient comme s’il s’agissait d’une ouverture d’un nouveau magasin Topshop. Au maximum, ce serait au détour d’un petit carré dans la rubrique Mode au minimum il n’y aurait rien d’écrit dessus.

Pour moi par exemple, j’adore Burberry parce que Christopher Bailey me fait rire à cause de la manière avec laquelle il salue la foule à la fin de ses défilés. Dior Homme m’attire à cause de Kris Van Assche qui cultive sans faire exprès une aura de mystère sur sa personne ( il y a tellement de designer chez Dior comme pour le moment Bill Gayten ou Victoire de Castellane à la Joaillerie, que Kris on l’oublie ) et pour finir D&G me fascine parce que j’ai l’impression de les connaître tellement par coeur.

J’ai encore une grande difficulté à dépasser ce côté  » Je porte Balmain parce qu’au moins là on me remarquera  » mais j’ai au moins acquis la réponse à la question sur ces personnes, qui comme mon ami, achètent ce qui vient de sortir. Il ne me reste plus qu’à la mettre en pratique et d’en voir le résultat malgré le fait que cela me demandera beaucoup de temps pour comprendre une marque avant de l’admirer.

3 réflexions sur “Wearing New Things

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s