Apostolic Fashion

Vous vous êtes déjà demandé le lien possible entre la religion et la mode ?

Moi, oui. Et je suis arrivé cette conclusion : la mode est une religion et la religion est un mode de vie. Mais pour arriver à cette conclusion, il ne faut pas juste se contenter de faire des jeux de mots. Ce serait bien trop facile et tout perdrait de son sens et de son intérêt.

Yves Saint Laurent considérait la mode comme un art. Un art qui ne se résumait pas juste à savoir quoi mettre pour avoir quelque chose sur le corps.

C’est un art qui a traversé les âges avec ses moments les plus grotesques mais aussi ses moments les plus beaux, les plus grandioses. La mode a inspirée un grand nombre de civilisation qui ordonnait sa société avec d’un côté les grands et de l’autres les plus humbles et pour chacun un mode vestimentaire, un moyen de se reconnaître entre gens du même monde.

Pull inspiré d'un Topshop ( cliquer sur l'image ).

De même la religion peut être considérée comme un art. L’art de se mettre au contact de ce qui n’est pas visible. Il a inspiré de grands penseurs mais aussi, sans qu’on se rende compte, la mode en elle même.

C’est grâce à la religion et à ces codes stricts qui cachait au maximum le corps de l’homme et de la femme que, les siècles évoluant, le désir de les transgresser s’est fait de plus en plus ressentir. C’est l’interdit qui a favorisé le développement d’un code de séduction de plus en plus charnel.

Comme la femme, l’homme veut et a toujours voulu plaire et séduire. Dans les siècles passés, il usait d’artifice ( comme la femme ) pour souligner sa masculinité et son charme. Mais avec l’évolution de la société et du relâchement de l’emprise de l’Église, ces codes de masculinité se sont aussi aiguisés. L’homme joue avec son corps comme les vêtements qui se font de plus en plus séduisant et aguicheurs.

La religion garde quand même une place importante avec le milieux de la mode. Soit en signe de foi ou de blasphème, on use de ce qui est trop sacré pour être banalisé. Croix, bénitier et vêtements d’inspiration religieuse sont maintenant partout.

C’est en cela qu’on peut dire que la mode est une religion et de la religion un mode de vie. Le péché et l’absolution, la salut et la damnation sont aujourd’hui des thèmes récurrents dans celui du vestiaire masculin et féminin. On a pu le voir avec Alexander McQueen et avec Gareth Pugh. Sans s’en apercevoir, les interdits de la morales et des mœurs sont remis en question pour les détourner, pour entrer dans ce qui est maintenant considéré ordinaire.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s